Claire-DESERTOriginaire d’Angoulême, CLAIRE DÉSERT entre au Conservatoire National Supérieur de musique (CNSM) de Paris à l’âge de quatorze ans et y poursuit de brillantes études couronnées d’un premier prix de musique de chambre dans la classe de Jean Hubeau, ainsi que d’un premier prix de piano à l’unanimité dans la classe de Ventsislav Yankoff. Elle obtient une bourse du Gouvernement français pour poursuivre ses études à Moscou pendant un an dans la classe d’Evgeni Malinin, au Conservatoire Tchaïkovski, avant d’entrer, à son retour en France, en cycle de perfectionnement de musique de chambre avec Roland Pidoux. Bien que sollicitée par de nombreux festivals, tels ceux de Montpellier, de La Roque d’Anthéron, par le Festival Estival de Paris, en récital ou accompagnée de l’orchestre de Paris, de l’Orchestre national d’Île-de-France, de l’Orchestre philharmonique de Radio-France ou de l’Orchestre symphonique de Québec, Claire Désert réserve une grande part de son temps à la musique de chambre; elle est en effet membre du quatuor Kandinsky et se produit régulièrement avec Emmanuel Strosser, Régis Pasquier ou encore avec le quatuor Parisii. En 1997, elle est nommée « nouveau talent de l’année » aux Victoires de la musique classique.

Sa discographie comporte un album consacré à la musique de Schumann, paru chez Fnac Musique et vivement salué par la presse spécialisée, suivi en 1995 de l’enregistrement des concertos de Scriabine et de Dvorák avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg sous la direction de Theodor Guschlbauer. La carrière de Claire Désert est ensuite jalonnée de deux nouveaux disques: l’un dédié à la musique pour deux pianos de Brahms, avec Emmanuel Strosser, l’autre aux œuvres pour violoncelle et piano où elle interprète Schumann en compagnie d’Anne Gastinel (Naïve).

 

Veuillez Cliquez sur l'image pour l'agrandir !