NEMANJA-RADULOVICNé en Serbie en 1985, NEMANJA RADULOVIC commence ses études musicales en 1992. Il obtient en 1996 le Prix d’Octobre pour la musique de la Ville de Belgrade.  Installé en France à l’âge de quatorze ans, il se perfectionne auprès de P. Fontanarosa au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris, participe à des classes de maître avec Yehudi Menuhin, Salvatore Accardo et Joshua Epstein. Il remporte des nombreux concours: Joachim à Hanovre, Enescu à Bucarest, Yehudi Menuhin à Boulogne-sur-Mer, Wieniawski en Pologne. Consacré  Révélation internationale de l’année lors des Victoires de la Musique en 2005, il est nommé Rising Star en 2006 et joue dans les plus grandes salles européennes (Concertgebouw d’Amsterdam, Cité de la Musique à Paris, Philharmonie de Cologne, Carnegie Hall). En 2006, il remplace au pied levé Maxim Vengerov avec l’Orchestre philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung. Dès lors, il se produit avec les plus grands orchestres en Europe, en Asie et en Amérique (Montréal, Tokyo, Hanovre, Belgique, Cologne, Zurich, Madrid, Turin, Londres).Il se produit régulièrement en récital avec Marielle Nordmann, Susan Manoff, Dominique Plancade, Laure Favre-Kahn, Anne Gastinel, ainsi qu'avec ses Ensembles  Les Trilles du Diable et Double Sens.  Son premier disque pour le label Transart live a été récompensé par un  Diapason découverte. En 2009, l'enregistrement d'un florilège de pièces intitulé Les Trilles du Diable pour Decca a enchanté la presse spécialisée (Choc de Classica et Recommandation de la revue britannique Strad). Avec Susan Manoff, il a enregistré un disque Beethoven chez  Decca. Il est nommé artiste de l'année lors des Victoires de la musique classique 2011.